90287B9F 70B7 4AE9 9148 F90949612E18 - Onze d'Afrik

Les graves accusations d’Emilio Nsué : « Mon pays m’a été ingrat. Ces gens corrompus ont volé plus de … »

Publié par

Ce vendredi, Emilio Nsué López animait une live sur son compte Instagram pour réagir à la polémique sur sa suspension jusqu’à nouvel ordre par la Fédération équato-guinéenne de football. Le meilleur buteur de la CAN 2023 (5 réalisations en 4 matchs) a balayé les raisons évoquées par l’instance pour justifier cette décision.

«Ces gens cancéreux et corrompus qui dirigent le football en Guinée équatoriale se sont emparés d’un million d’euros en laissant l’équipe nationale dans de mauvaises conditions. Les seules félicitations que j’ai reçues lors de l’obtention de mon prix de meilleur buteur sont venues des autorités ivoiriennes. Mon pays m’a été ingrat.», s’indigne Emilio Nsué.

 

Le résumé du live de Nsué :

 

– La fédération a détourné + 1M€ remporté grâce à la CAN 2022 au Cameroun, personne ne sait où est l’argent. La fédération a une dette non payé envers l’hôtel de Malabo ou l’équipe nationale va à chaque rassemblement et a demandé aux joueurs de quitter les lieux.

– Avant le match face au Nigéria à la CAN 2024, les joueurs n’avaient pas de tenues de prêtes. – Le matériel utilisé en sélection nationale est payé par les joueurs et non la fédération.

– Le président de la fédération de la Guinée Équatoriale ne veut pas s’impliquer dans les problèmes il dit « qu’il n’est pas ministre des sports » mais il est toujours présent pour prendre l’argent de la fédération.

– Nsué a dit que les dirigeants sont des analphabètes

– Nsue ne remettra plus les pieds en sélection tant que les dirigeants ne changent pas car il ne peut pas accepter une humiliation de la sorte. Le groupe est soudé et les joueurs le soutiennent. Il attend aussi un soutien du gouvernement.

– La veille du match contre la Guinée il y a eu des embrouilles. L’ambiance n’était pas bonne voir négative. Après la défaite un membre du staff Dany « Benzema » a alors dit « Mettons de la musique. »

– La fédération ment en disant que l’argent sera reconduit pour le football local, résultat : Championnat arrêté au bout de 2 mois. La fédération menace certains joueurs locaux et de leurs prendre de l’argents. – Pays organisateur de la CAN en 2015, les terrains sont désormais catastrophiques.

– Quand les joueurs veulent donner des places à leurs familles pour les matchs de la sélection, la fédération refuse de faire cela gratuitement, donc les joueurs doivent toujours payer de leurs poches.

– Nsué dénonce également la corruption de la fédération. Il a reçu aucune félicitations de la part de la sélection pour son trophée ils ont étés ingrats envers lui et que les ivoiriens ont été beaucoup plus reconnaissants que ses propres dirigeants.

– La Fédération a menacé le sélectionneur

– Le kinésithérapeute « Elias » n’a jamais de massages en 12 ans de sélection et applique toujours la même chose quand ils avaient mal (ibuprofene). Ça serait des taupes non qualifié pour être dans le staff. La fédération a menacé Juan Micha le sélectionneur de l’équipe nationale de le virer s’il avoue pas que Nsué et Edu sont des éléments perturbateurs.

– Ils l’ont mis dehors sans aucune explication, ils l’ont humilié dans le monde entier. Le gouvernement, président de la république et le vice président ont toujours soutenu la sélection. C’est le président de la fédération qui fait que des problèmes.

– Normalement quand tu dois récupérer ta distinction lors d’une compétition continental, tu dois toujours être accompagné par un représentant, soit le président de la fédération ou autres, personne l’a fait pour lui et il a même demandé de recevoir un drapeau de la Guinée-Équatoriale, personne lui a donné cela, il s’est donc senti très humilié par rapport à tout cela.»

→ A LIRE AUSSI : CAN 2023 : Mohamed Bayo et la Guinée éliminent la Guinée Équatoriale sur le fil

→ A LIRE AUSSI : CAN 2023 : les compos officielles du derby Guinéens connues, des choix surprenants de Kaba Diawara

→ A LIRE AUSSI : Le président de la CAF avoue : « C’était le seul point noir de la CAN en Côte d’Ivoire »

'

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *