2C295FE0 9965 49A5 A6BF 443FE9F397BB - Onze d'Afrik

CAN 2023 – Gasset sur le parcours de la Côte d’Ivoire : « Honnêtement, mon départ a … »

Publié par

Sélectionneur de la Côte d’Ivoire en début de la CAN organisée au pays, Jean-Louis Gasset suit désormais le reste de la compétition derrière les écrans. C’est son ancien second, Emerse Faé, qui dirige la chasse des Éléphants. Toutefois, les choix du technicien français de retenir des joueurs blessés dans sa liste se sont avérés payants. Simon Adingra et Sébastien Haller, qui ont rejoint la Tanière avec des pépins physiques, ont offert la qualification en demi-finales, puis en finale. Et l’homme de 70 ans s’en réjouit.

« Elle a été bien construite la liste même si je n’ai pas réussi à bien la mettre en place. On sera arrivé à l’objectif différemment mais ça prouve que le commando choisi est le bon, même si j’aurais préféré ne pas arriver à cette issue. Certains ne comprenaient pas pourquoi j’avais gardé Haller et (Simon) Adingra. Voilà… Et les deux marquent, j’étais tellement heureux. Je rêve de voir Haller marquer le but de la finale. Il le mérite tellement », a assuré Gasset, qui a présenté sa démission à l’issue d’un premier tour catastrophique (2 défaites en 3 matchs).

Gasset : « Mon départ a ramené de l’apaisement »

L’ancien international tricolore suit de près les performances des Éléphants, sortis meilleurs troisièmes du groupe A. « Bien sûr, je ne rate pas une miette ! Et dès que l’arbitre siffle la fin, le président a un texto. J’envoie au staff, aux joueurs, au capitaine ! Je suis fier des Éléphants, heureux. Mon départ a ramené de l’apaisement. On se dit, c’était lui le coupable et ça protège les autres. Il fallait voir la mort de près peut-être pour rebondir. », a confié Gasset joint au téléphone par le journal L’Equipe.

→ A LIRE AUSSI : Côte d’Ivoire : Prolongé, le salaire d’Emerse Faé fait jaser !

→ A LIRE AUSSI : Gasset champion d’Afrique en cas de sacre de la Côte d’Ivoire ? La CAF se prononce …

→ A LIRE AUSSI : Emerse Faé brise le silence : « Ce qu’il y ait écrit sur le bout de papier remis à Sangaré »

'

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *