IMG 3841 - Onze d'Afrik

Fraude sur l’âge : Ernest Obama (porte-parole de la FECAFOOT) accuse les clubs européens

Publié par

Le journal L’Equipe a interrogé le porte-parole de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Ernest Obama, sur le scandale Nathan Douala. L’international camerounais de Vitoria United, qui était «le plus jeune joueur de la Coupe d’Afrique des Nations 2023» (17 ans), est écarté des Play-offs de l’Elite One (D1 camerounaise) par l’instance faîtière pour fraude sur l’âge. Mais il n’est pas le seul. 61 autres joueurs évoluant dans le championnat camerounais ont également subis le même sort.


« La décision des clubs européens de ne pas prendre en Afrique des joueurs âgés de plus de 23 ans est la première cause de cette situation. Le joueur n’étant pas détecté tôt vu qu’il n’y avait pas de Championnats jeunes, arrive en Première Division à 24, 25, 26 ans… C’est déjà trop tard pour lui. L’autre cas est celui d’un joueur qui évolue en région à 23 ou 24 ans, le temps d’arriver en Première Division, il aura 28 ou 30 ans. Alors, il coupe pour passer de 23 à 17 ans, pour pouvoir entrer dans le circuit et se donner une chance de pouvoir être détecté à 20 ou 21 ans»,
a expliqué Ernest Obama à L’Equipe.

 

→ A LIRE AUSSI : Nathan Douala : « Le plus jeune joueur » de la CAN 2023 suspendu pour fraude sur son âge !

→ A LIRE AUSSI : Les révélations déroutantes de Obama : « Avant le match Sénégal-Cameroun, 26 joueurs ont … »

→ A LIRE AUSSI : Amdy Faye se lâche : « Le seul et unique responsable de la débâcle à la CAN c’est … »

'

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *