IMG 3412 - Onze d'Afrik

L’UNFP crie au scandale et accuse Mehdi Benatia de harcèlement : « Il a franchi la ligne rouge »

Publié par

L’UNFP, l’unique syndicat des footballeurs professionnels évoluant en France, est monté au créneau suite à la sortie de Mehdi Benatia sur Jonathan Clauss. Le syndicat juge que le conseiller sportif de l’Olympique de Marseille est allé trop loin au moment d’évoquer le cas de l’international français lors de son entretien accordé à Canal+. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le syndicat des joueurs a été virulent et l’accuse de « harcèlement».

« En s’attaquant bassement à l’un des salariés du club, le défenseur international Jonathan Clauss, le conseiller sportif de l’OM Medhi Benatia a franchi la ligne rouge. Celle du harcèlement, qui consiste à livrer via la presse un footballeur à la vindicte populaire, à détourner sur lui tous les maux. Ce harcèlement que l’UNFP dénonce jusqu’à avoir porté plainte contre X le mois dernier. Car en plus de manquer d’un minimum de respect envers l’homme, on met ici en doute la conscience professionnelle d’un joueur qui serait même capable de simuler une blessure », argue d’abord l’instance.

L’UNFP poursuit de plus belle. « À tous ceux qui se demandaient à quoi pouvait bien servir un conseiller sportif à la présidence dans un club comme l’OM, Medhi Benatia vient de répondre de la plus intéressante des façons en s’attaquant bassement à l’un des salariés du club, un joueur, un international, coupable de tous les maux, y compris – mais ça, Medhi (Benatia) l’oublie… – de ne pas avoir été transféré lors du dernier mercato, alors que son club espérait se donner un peu d’air financièrement… Encore et toujours du harcèlement, qui consiste à livrer via la presse un footballeur à la vindicte populaire, à détourner sur lui tous les maux. Ce harcèlement que l’UNFP dénonce jusqu’à avoir porté plainte contre X le mois dernier, et dont les clubs abusent pourtant, y compris désormais en dehors des périodes officielles de mutation. En accrochant ainsi au pilori Jonathan Clauss, avec la bénédiction de la direction ? C’est contre les intérêts de l’OM, ceux d’aujourd’hui et ceux de demain, que l’on joue (…) »

« Benatia et Longoria sont sur un bateau, et c’est l’OM qui tombe à l’eau »

En outre, l’UNFP se permet même un tir groupé sur Mehdi Benatia, le président Pablo Longoria et tout le club. « Après ce qui a été balancé sur Jonathan Clauss, il ne va pas lui être facile de témoigner sur le terrain des qualités qui font de lui un défenseur sur lequel compte Didier Deschamps en prévision du prochain Euro. Et il n’est pas certain, après tant d’acharnements, qu’un autre club puisse s’intéresser à l’ancien Lensois et casser sa tirelire à l’été prochain, alors qu’il lui restera une année de contrat. Bien joué, monsieur le conseiller ! Car en plus de manquer d’un minimum de respect envers l’homme, on met ici en doute la conscience professionnelle d’un joueur qui serait même capable de simuler une blessure. Honteux ! Dégueulasse ! Au rythme où vont les choses et les finances de l’OM, et alors que Gennaro Gattuso a quitté le bateau ivre ce lundi, il n’est pas interdit de penser que l’on va s’attaquer, individuellement ou collectivement, à l’ensemble des salariés du club phocéen, tous coupables. Pourquoi pas également à Pablo Longoria ? Benatia et Pablo sont sur un bateau, et c’est l’OM qui tombe à l’eau… »

 

→ A LIRE AUSSI : Benatia, directeur sportif de l’OM, sur le cas Pape Gueye : « À mon arrivée, on m’a dit … »

→ A LIRE AUSSI : C’est confirmé, Jean-Louis Gasset va reprendre du service !

→ A LIRE AUSSI : OM : Aubameyang flingue ouvertement le responsable du nul (2-2) contre le Shakhtar

'

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *