IMG 2671 - Onze d'Afrik

Chancel Mbemba accuse Walid Regragui : « Je ne croyais pas que ce mot là sortirait de la bouche du coach »

Publié par

La rencontre disputée entre la RD Congo et le Maroc (1-1) a malheureusement été par une grosse altercation entre les deux équipes après le coup de sifflet final. Tout est parti d’une petite brouille entre Chancel Mbemba, le capitaine des Léopards et Walid Regragui, le sélectionneur des Lions de l’Atlas. Une histoire de poignets de main qui a mal tourné quand le technicien marocain s’est montré exigeant pour le “eyes contact”, provoquant l’agacement du joueur.

«Je n’ai pas besoin de trop parler. Mais le plus important : justice de Dieu ! Moi, je ne suis pas parfait. Mais quand je suis sur le terrain, je respecte tout le monde. Le respect c’est réciproque.», a lancé d’emblée Chancel Mbemba en zone mixte lors qu’il a été interrogé sur le sujet. Le journaliste a essuyé de le faire parler, le défenseur central de l’Olympique de Marseille a ajouté : «Moi, je respecte le coach. Il y a les vidéos à la télévision. J’ai pas besoin de balancer. Moi, j’ai pris mon temps de glorifier mon Dieu.»

Mbemba n’a pas voulu balancer sur Regragui

« Le plus important, je garde mon silence, c’est mieux. Moi je suis comme ça. Tout le monde connaît Chancel. Moi, je respecte tout le monde. Mais j’ai pas besoin de tirer sur quelqu’un. Mais la justice de Dieu est là. Moi, quand je joue au football, je joue normal comme tout le monde. Je suis pas un super joueur. Mais je ne croyais pas que ce mot là sortirait de la bouche du coach», a accusé Mbemba. Relancé au sujet du mot en question, le Léopard a refusé d’en dire plus.«Lui-même va parler (Walid Regragui, NDLR). C’est le plus important», a-t-il conclu.

→ A LIRE AUSSI : CAN 2023 : l’Afrique du Sud en démonstration de force (4-0) face à la Namibie

→ A LIRE AUSSI : Égypte : Salah quitte la CAN et rentre à Liverpool, Klopp fait une annonce !

→ A LIRE AUSSI : Maroc – RDC : Walid Regragui revient sur son altercation avec Chancel Mbemba

'

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *