IMG 3890 - Onze d'Afrik

Brahim Diaz : « Si je dois marquer un but contre l’Espagne, j’en serai … »

Publié par

Brahim Diaz s’apprête à enfiler pour le maillot de l’équipe nationale du Maroc suite à son changement de nationalité sportive au détriment de l’Espagne. L’attaquant du Real Madrid est convoqué par le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Walid Regragui, en marge des deux matchs amicaux de la trêve internationale face à l’Angola (22 mars) et la Mauritanie (26 mars). Cependant, les coulisses de son choix ont suscité beaucoup de polémiques. Certaines d’entre elles stipulaient que Brahim Diaz aurait fait pression sur Luis De La Fuente, le sélectionneur de la Roja, mettant le Maroc dans la balance. Une information démentie par le Natif de Madrid lors d’un entretien avec El Larguero.

« Je n’ai jamais forcé pour jouer pour l’Espagne et je ne le ferai jamais. Je parle sur le terrain. C’est sur le terrain que l’on est bon et que les mérites s’accumulent. Si De La Fuente faisait référence à moi, je ne me sens pas interpellé. À aucun moment je ne fais pression ou n’exige de qui que ce soit. Ce n’est pas mon cas. Je ne suis pas ce genre de personne. Je me sens 100% espagnol et je me sens 100% marocain. J’ai grandi en Espagne. Si je dois marquer un but contre l’Espagne, j’en serai bien sûr ravi, mais je préfèrerai aussi marquer des buts contre une autre équipe. L’amour que l’Espagne et le Maroc m’ont donné est très grand, ce sont deux pays merveilleux », explique Brahim Diaz.

Brahim Diaz séduit par le projet marocain

Toujours dans les colonnes du média ibérique, l’ancien milieu offensif de l’AC Milan a expliqué les raisons qui l’ont poussé à tourner le dos à la Roja pour rejoindre la bande à Achraf Hakimi. « J’ai des racines marocaines (de ma grand-mère paternelle), mais j’ai grandi en Espagne (…) Je peux vous dire que je suis convaincu à 100 % de ma décision. Qui n’aime pas figurer sur la liste d’une équipe comme le Maroc ? Je décide toujours avec mon cœur et c’est comme ça cette fois aussi. Je suis un garçon avec des rêves, c’est simple. L’affection et le projet qu’ils m’ont enseigné au Maroc me semblent très bons. La décision est prise. Maintenant, cela ne vaut plus la peine de penser à ce qui se serait passé si… Rien n’aurait changé. », a conclu Brahim Diaz.

→ A LIRE AUSSI : Maroc : 4 nouveaux et 10 recalés, la première liste de Regragui après la CAN

→ A LIRE AUSSI : Le sélectionneur de l’Espagne réagit au choix de Brahim Diaz !

→ A LIRE AUSSI : L’Espagne ou le Maroc ? Fabrizio Romano met fin au débat sur Brahim Diaz !

'

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *