Abdoulaye Seck - Onze d'Afrik

Israël : Abdoulaye Seck suspendu après avoir été victime d’insultes racistes

Publié par

Malgré sa dénonciation des insultes racistes proférées à son encontre par les fans de l’Hapoel Beer-Sheva lors d’un match le 1er mai dernier, Abdoulaye Seck, joueur de Maccabi Haïfa, a été suspendu pour trois matchs par la commission de discipline du football israélien.

Alors que l’international sénégalais ait maintenu sa version des faits, la suspension a été maintenue. Après avoir subi des cris racistes tout au long du match, Abdoulaye Seck a décidé de protester contre ces insultes inacceptables en se dirigeant vers les tribunes à la fin du match.

« Je suis vraiment désolé d’être ici. Je ne souhaitais pas en arriver au point où je me retrouverais devant une commission de discipline et je m’en excuse. Je n’ai pas participé à une bataille, je me défendais. Ce qui s’est passé ne m’est jamais arrivé depuis que j’ai commencé à jouer au football », a d’abord confié Abdoulaye Seck.

« J’ai été victime de cris racistes. Je joue en professionnel depuis 8 ans et je n’ai jamais rien vu ni entendu de tel. Je n’ai pas réagi pendant le match, mais à la fin du match, j’ai entendu des choses encore pires et ça m’a tellement fait mal que j’ai pleuré et c’est pourquoi j’ai réagi comme ça. Ce que les supporters disaient ? Chante ‘O O O’ comme des singes. ‘Sale nègre’, ‘Retourne en Afrique’, ‘Tu n’as pas de place ici pour jouer’. C’est ce qui m’a fait mal », raconte le Sénégalais.

Abdoulaye Seck injustement sanctionné par la commission de discipline ?

Abdoulaye Seck a été suspendu pour un match par la commission de discipline du championnat d’Israël pour sa réaction aux insultes racistes. La suspension a été purgée lors de la victoire de son équipe contre le Maccabi Tel-Aviv. Lors de son audience devant la commission, Abdoulaye Seck a révélé la gravité des insultes racistes qu’il a subies au Stade Turner, telles que « Sale nègre » et « Retourne en Afrique ». Malgré ces témoignages, la suspension a été prolongée à trois matchs, ce qui signifie qu’il manquera probablement les deux dernières sorties de son équipe en championnat avant la fin de la saison.

Le club et les coéquipiers d’Abdoulaye Seck soutiennent sa version des faits et condamnent fermement les actes racistes dont il a été victime. La décision de la commission de discipline soulève des questions sur l’équité et la protection des joueurs contre le racisme dans le football israélien.

→ A LIRE AUSSI : La drôle d’anecdote racontée par Sadio Mané : « Tout le monde s’est moqué de nous »

→ A LIRE AUSSI : Pep Guardiola s’incline : « Je ne peux pas rivaliser avec lui. C’est le meilleur au monde dans ce domaine »

→ A LIRE AUSSI : Très mauvaise nouvelle pour Sofyan Amrabat

'

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *