Herve Renard Deschamps Messi - Onze d'Afrik

Hervé Renard file le tuyau à Deschamps : « Pour arrêter Lionel Messi, il faut… »

blankPublié par

Hervé Renard peut se targuer d’être jusqu’ici le seul sélectionneur, depuis le début de la Coupe du monde 2022, a avoir battu Lionel Messi. Mais la Pulga a tout de même réussi à mener l’Argentine en finale. Et ce sera, ce dimanche (15 heures GMT), contre l’Equipe de France, pays natal de Hervé Renard.

Au cours d’un entretien accordé au journal L’Equipe, le technicien français a filé la clé de sa réussite contre le Septuple Ballon d’Or à son compatriote et sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps. L’ancien entraineur de la Cote d’Ivoire, du Maroc et de la Zambie, a révélé l’approche tactique adopté par son équipe pour empêcher la superstar de l’Albiceleste de briller.

« On ne s’est pas seulement focalisé sur lui, mais sur lui dans l’ensemble argentin, a-t-il commencé par déclarer à L’Equipe. Il faut le prendre dans ce contexte pour analyser sa zone d’influence, voir comment les ballons lui arrivent. Il faut surtout appuyer sur (Rodrigo) De Paul qui est, pour moi, un des meilleurs Argentins et un des plus utiles pour placer Messi dans les meilleures conditions. Il est important parce qu’il compense énormément côté droit et son abattage dégage Messi de beaucoup de tâches. Quand ils perdent le ballon, De Paul est là pour lui éviter le travail défensif. Tous les mécanismes entre les deux sont importants à étudier », a déclaré Hervé Renard.

Le sélectionneur de l’Arabie Saoudite ne s’est pas arrêté là. « La priorité était de fermer l’axe. J’avais mobilisé mon latéral gauche, mon axial gauche et au moins un milieu. C’est lui d’ailleurs que je secoue à la mi-temps dans le vestiaire. Il était souvent trop loin de Messi, alors qu’il faut être de suite sur lui quand il reçoit le ballon. C’est là qu’il faut lui tomber dessus ! À 35-40 mètres du but. Il ne doit pas avoir de liberté. L’Argentine n’utilise pas tellement la profondeur. C’est plus une équipe de possession, qui va attaquer dans l’axe avec Messi. Il part de son côté droit pour se recentrer rapidement et aller vite porter le danger. », a conclu Hervé Renard.

 

→ A LIRE AUSSI : La légende Graeme Souness a tranché : « Messi n’a pas l’explosion de Mbappé, mais… »

→ A LIRE AUSSI : Deschamps en rajoute une couche sur le cas Benzema : « Je ne suis pas responsable de… »

→ A LIRE AUSSI : L’étonnante confidence de Walid Regragui : « Avant le match, j’ai dit à mes joueurs que la France va… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *