Motsepe e1652472040205 - Onze d'Afrik - L'actualité du football

Finale LdC au Maroc : La CAF répond aux plaintes d’Al Ahly !

blankPublié par
cfSDLCF - Onze d'Afrik - L'actualité du football
cfSDLCF - Onze d'Afrik - L'actualité du football
cfSDLCF - Onze d'Afrik - L'actualité du football
cfSDLCF - Onze d'Afrik - L'actualité du football

Après plusieurs jours de doutes et d’incertitudes, la Confédération africaine de football (CAF) annonçait ce lundi que la finale de la Ligue des champions africaine se jouera finalement au Maroc le 30 mai prochain. Un choix qui a eu suscité l’indignation d’Al Ahly, qui y voit un avantage en faveur du Wydad Casablanca, son probable adversaire pour la couronne continentale (Le club du Caire a battu l’ES Sétif 4-0 en demi-finale aller, tandis que le WAC s’est imposé 3-1 sur le terrain de Petro Atletico).

Ce jeudi, l’instance dirigeante du football africain a répondu au double tenant du titre par le biais d’un long communiqué diffusé dans la soirée… en rejetant la faute, sur le régime sortant, qui a abandonné la formule des finales aller-retour !

«La CAF apprécie et comprend pleinement les plaintes et les préoccupations soulevées par Al Ahly SC et la Fédération égyptienne et s’engage à respecter les principes d’équité, de justice et d’égalité de tous les clubs et associations membres. Cependant, la CAF était obligée d’adhérer et de mettre en œuvre la décision qui avait été prise par la précédente direction de la CAF en juillet 2019, à savoir que la finale de la TotalEnergies Champions League serait une finale en un seul match plutôt que la finale habituelle en deux manches à domicile et à l’extérieur», explique le communiqué. «En outre, la CAF est également liée par les règles de la CAF et de la FIFA qui ne permettent pas de modifier les règles de la compétition une fois que celle-ci a commencé.»

L’instance a ensuite donné des précisions sur le processus qui a conduit à la désignation du Maroc comme pays-hôte. «Le Maroc et le Sénégal étaient les seuls pays qui remplissaient les critères de candidature du pays hôte, après que la CAF ait demandé à ses 54 associations membres de soumettre des candidatures pour accueillir la finale de la TotalEnergies CAF Champions League. L’Égypte n’a pas soumis de candidature. L’Afrique du Sud et le Nigeria ont soumis des documents exprimant leur intérêt pour l’organisation de la TotalEnergies CAF Champions League mais n’ont pas rempli les critères de candidature du pays hôte. L’Egypte a soumis une candidature pour accueillir la finale de la Coupe de la Confédération de la CAF TotalEnergies mais n’a pas rempli les critères de candidature du pays hôte. La CAF a ensuite attribué la finale de la TotalEnergies CAF Champions League au Maroc, après que le Sénégal ait retiré sa candidature. Comme indiqué précédemment, des discussions sont actuellement en cours au sein de la CAF pour revenir à l’ancienne finale aller-retour à domicile et à l’extérieur pour déterminer le vainqueur de la TotalEnergies CAF Champions League, plutôt que la finale aller simple», a conclu le document. De son côté, Al Ahly a déjà annoncé qu’il fera valoir ses droits devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

 

cfSDLCF - Onze d'Afrik - L'actualité du football
cfSDLCF - Onze d'Afrik - L'actualité du football
cfSDLCF - Onze d'Afrik - L'actualité du football
cfSDLCF - Onze d'Afrik - L'actualité du football

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.