Etoo Idrissou - Onze d'Afrik - L'actualité du football

Idrissou démolit Eto’o : «Ce qui m’a énervé avec Samuel, c’est quand il dit…»

Publié par
cfSDLCF - Onze d'Afrik - L'actualité du football
cfSDLCF - Onze d'Afrik - L'actualité du football
cfSDLCF - Onze d'Afrik - L'actualité du football
cfSDLCF - Onze d'Afrik - L'actualité du football

L’ancien international camerounais Mohammadou Idrissou n’a pas du tout aimé les déclarations de son ancien coéquipier en sélection et actuel président des Lions Indomptables Samuel Eto’o à l’issue de la victoire de l’équipe dirigée par Rigobert Song face au Burundi jeudi dernier.

L’ancien attaquant des Indomptables n’a pas été non plus tendre avec l’ancienne star du Barça . «Samuel (Eto’o), je suis content qu’il soit président de la Fécafoot. Mais je suis contre ce qu’il a dit (après le match). L’équipe gagne et vous n’êtes pas content… Qu’est-ce qu’on veut : la victoire ou la manière de jouer ?», a donc jugé Mohamadou Idrissou, dans un entretien avec le lanceur d’alerte Paul Chouta.

«Après un match, la seule personne qui devrait parler aux joueurs, c’est l’entraîneur. Il y a une manière de parler à des gens qui viennent de terminer un match», ajoute Idrissou . «Samuel a été un grand joueur, on le respecte. Mais on ne parle pas de cette manière aux joueurs, après un match. Je n’ai pas aimé ça. Quand je vois l’entraîneur Rigobert Song et Patrick Mboma, Bill Tchato qui sont derrière lui quand il parle. Et il dit qu’il sait ce qui l’a empêché de gagner la Coupe du monde. Il n’avait pas un groupe mais il avait de très grands joueurs. Il ne faut pas manquer de respect aux gens. L’équipe, ce n’est pas un seul joueur»

«Le Cameroun, ce n’est pas seulement Samuel Eto’o. Quand on parlait du Cameroun, on parlait de Roger Milla. On ne connaissait même pas qui était Eto’o. J’ai vécu dans cette équipe nationale. L’équipe nationale n’a jamais joué avec un seul joueur.», a ajouté Mohammadou Idrissou qui pense que le nouveau président de la Fécafoot prend en effet trop de place qui ne lui revient pas.

«Ce qui m’a énervé avec Samuel, c’est quand il dit qu’il avait de bons joueurs mais pas un bon groupe. Qu’il nous dise pourquoi il n’a pas gagné la Coupe du monde. Nous étions dans l’équipe. Je suis quelqu’un de clair», tacle encore l’ancien buteur du Hanovre. Ce dernier est très remonté de la manière dont Samuel Eto’o s’occupe maintenant des affaires du football camerounais.

«Il faut que Samuel laisse les gens faire leur travail. Il est président, il n’a pas besoin de faire du chantage aux joueurs. Et quand bien même il veut parler aux joueurs, ce n’est pas devant les caméras. C’est un manque de respect. Lorsqu’il jouait, est-ce que le président de la Fécafoot de l’époque pouvait se lever pour venir nous parler dans le vestiaire ? Samuel était le premier à se lever pour dire : “non, on ne parle pas de cette manière aux joueurs”. Quand Samuel dit “moi, moi, moi”, ce n’est pas normal. Ce n’est pas l’équipe nationale de Samuel Eto’o. Il doit dire “nous”;» Ambiance !

→ A LIRE AUSSI : Cameroun : Toko-Ekambi répond au discours polémique de Eto’o !

→ A LIRE AUSSI : Mboma nommé ambassadeur des Lions Indomptables, Samuel Eto’o s’explique !

→ A LIRE AUSSI : Mondial 2022 : Samuel Eto’o menace ouvertement les Lions Indomptables ! (vidéo)

cfSDLCF - Onze d'Afrik - L'actualité du football
cfSDLCF - Onze d'Afrik - L'actualité du football
cfSDLCF - Onze d'Afrik - L'actualité du football
cfSDLCF - Onze d'Afrik - L'actualité du football

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.