Gassama Algerie Cameroun - Onze d'Afrik - L'actualité du football

L’avis de Yacine Brahimi sur l’affaire Gassama : « On ne doit pas chercher des excuses mais… »

Publié par

Yacine Brahimi n’a plus été appelé en équipe nationale depuis le fiasco en Coupe d’Afrique des Nations 2021. Le milieu offensif algérien a suivi l’élimination des Fennecs en finale des barrages de la Coupe du monde 2022 derrière les écrans. Et naturellement, l’ancien du FC Porto a eu mal pour ses coéquipiers.

«Très très grande tristesse et désillusion pour nous. C’était l’objectif de cette génération. Ça fait partie du foot. Il faut garder la tête haute et continuer à aller de l’avant. (…) Ça s’est joué à quelques secondes avec un scénario très dur. Ce sont des choses qui peuvent arriver dans le football, des petits détails, des petites erreurs qui font la différence au final. Mais on ne peut pas rester sur échec», a exhorté le vainqueur de la CAN 2019 en appelant à aller de l’avant.

Brahimi : « On avait les moyens de gagner »

Pour le Fennec, l’ouverture d’un nouveau chapitre passe justement par la fin de la polémique au sujet de l’arbitrage controversé de Bakary Gassama lors du match retour. «Je n’aime pas parler d’arbitrage dans le sens où on avait les moyens de gagner. C’est vraiment le terrain qui doit parler, c’est un échec pour nous, on doit le prendre ‘fièrement’, pas en cherchant des excuses, mais en nous regardant nous-mêmes et rebondir. On est des hommes, il faut avancer», a conclu un Brahimi particulièrement classe.

→ A LIRE AUSSI : La rencontre amicale Algérie – Suède délocalisée ?

→ A LIRE AUSSI : Le Maroc a trouvé un accord avec Adidas pour le nouveau maillot d’Algérie

→ A LIRE AUSSI : Une star des Verts sur l’absence de l’Algérie du Mondial 2022 : « Ça va être un traumatisme dans ma tête »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *